«Le parti du maire monopolise l’exécutif» – Luc Angers

Luc Angers souhaite que les présidents des comités aient un siège sur l’exécutif.

Par Julien Paquette (Publié le 25 Février 2013 dans La Revue)

Le conseiller municipal du district de Pointe-Gatineau, Luc Angers, souhaite voir une réforme du comité exécutif de la Ville de Gatineau qu’il considère trop partisan.
Sujets : Marc Bureau , District de Pointe-Gatineau.
«Le comité est actuellement composé uniquement par les membres du parti du maire, ceux qui le défendent coûte que coûte. Il y a très peu de débats, les rencontres durent entre 30 et 45 minutes. Ça doit être élargi pour avoir une meilleure concertation», dit M. Angers.

Le conseiller de Pointe-Gatineau a envoyé des flèches au maire de Gatineau, Marc Bureau, affirmant qu’il n’a pas tenu ses promesses quant à la réforme du comité exécutif. «Il souhaitait l’abolir ou au moins en modifier le format. Il ne l’a pas fait, même que c’est encore plus partisan qu’avant.»

Luc Angers propose de créer plus de sièges sur l’exécutif pour régler le problème qu’il perçoit. Il croit que les présidents des différents comités devraient avoir leur place au sein de cette instance. M. Angers soutient que ça offrirait une plus grande portée aux recommandations de ces groupes qui se penchent sur certains aspects de la gouvernance municipale comme les finances ou l’environnement.

«Ce que je comprends de la population, c’est qu’elle souhaite avoir un comité exécutif plus varié avec des débats plus vigoureux et où on échange d’idées.»

Action Gatineau étudiera la proposition

Luc Angers dit avoir discuté de cette idée en compagnie de ses collègues d’Action Gatineau, incluant le chef par intérim, Maxime Pedneaud-Jobin. Il soumettra un libellé aux adhérents du parti en vue du congrès qui se déroulera les 22 et 23 mars. La rencontre servira à déterminer le programme de la formation politique municipale.

«On s’attend à des débats sur cette proposition. Elle sera peut-être modifiée un peu, on verra. Ce qui est certain, c’est qu’on va respecter la décision des membres du parti. Je pense que c’est mieux de tenir ces discussions-là publiquement.»

Le conseiller du district de Pointe-Gatineau propose l’idée sans promettre qu’il sera présent pour la défendre. Il ne sait toujours pas s’il sera candidat aux prochaines élections. Un retour à l’enseignement est le scénario le plus probable, admet-il. «En politique ça change vite parfois! Je ne mets pas une croix là-dessus immédiatement. Je veux y réfléchir encore.»

http://www.journallarevue.com/Actualites/Politique/2013-02-25/article-3184227/%26laquoLe-parti-du-maire-monopolise-l%26rsquoexecutif%26raquo—Luc-Angers/1