En route vers le BAPE

Réaménagement des berges de la rue Jacques-Cartier

Les inquiétudes des Gatinois bientôt sondées

Patrick Duquette; Le Droit

La population de Gatineau sera bientôt consultée sur le projet de réaménagement des berges de la rue Jacques-Cartier.

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) a jugé recevable l’étude environnementale associée au projet de 32 millions de dollars.

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) fera donc son entrée dans le dossier, à la demande du ministre Pierre Arcand.

Les citoyens et les groupes pourront réclamer la tenue d’audiences publiques lors d’une période d’information de 45 jours, qui débutera le 1er mai prochain.

L’étude d’impact et tous les documents complémentaires seront rendus publics à compter de cette date.

Impatience grandissante

Le ministre Arcand a signé mercredi la lettre mandatant l’intervention du BAPE, au moment où l’impatience se faisait grandissante à Gatineau. Le maire Marc Bureau a notamment dénoncé la lenteur du MDDEP à approuver l’étude d’impact qui a été déposée en juillet 2010, voilà près de deux ans.

De passage à Gatineau hier, le ministre Arcand a justifié ce délai par la nécessité de bien faire les choses.

« Les études environnementales, on doit faire ça d’une façon très réfléchie, très rigoureuse, dit-il. On doit éviter les erreurs de faits, les erreurs qui pourraient nous faire regretter nos décisions. Alors normalement, ça prend plusieurs mois, ça ne se fait pas en deux semaines. On a un certain nombre de benchmarks pour s’assurer que les choses se fassent avec le plus d’efficacité possible, mais il faut bien le faire. »

La plupart des observateurs s’attendent à ce que des groupes demandent la tenue d’audiences du BAPE. Ils ont jusqu’au 15 juin pour en faire la demande au ministre. Une séance d’information aura également lieu durant cette période, à une date qui sera annoncée ultérieurement. Le ministre Arcand refuse pour l’instant de se compromettre sur la tenue d’audiences du BAPE. « Il est clair que la population va être consultée sur la nature de ce projet et s’il y a matière à avoir des audiences publiques, et bien, on prendra la décision d’en avoir ou non. »

Annoncé en 2006

Le réaménagement de la rue Jacques-Cartier a été annoncé en grande pompe en 2006. Il consiste à aménager un sentier récréatif entre le pont Lady-Aberdeen et la rue Saint-Louis, de même qu’à mettre en valeur et à naturaliser les berges.

L’intervention du BAPE devrait retarder de plusieurs mois la première pelletée de terre.

La Ville de Gatineau et la Commission de la capitale nationale contribueront à parts égales au projet de 32 millions$.