Le réaménagement du parc Pierre Lafontaine

La surface synthétique à Carrefour deviendra réalité

Daniel LeBlanc; info07.com

Québec a annoncé qu’il versait une contribution financière de 1,33 M$ pour que le projet de doter l’école polyvalente Le Carrefour d’une surface synthétique pour le football et le soccer puisse se concrétiser. Avec les 900 000$ de la Ville de Gatineau, il restera donc 375 000$ pour compléter le financement évalué à 2,6 M$.

Issu du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives phase 2, cet appui financier du gouvernement survient six mois après que la Commission scolaire des Draveurs (CSD) ait déposé sa demande.

Pour la directrice de l’institution de 1500 élèves, la nouvelle ne pouvait pas mieux tomber. «Nous sommes tellement contents, le terrain va grandement être amélioré pour nos équipes sportives. Je viens de l’annoncer à nos footballeurs et ils sautaient de joie. Ça prouve que quand on met l’épaule à la roue pour un projet, on peut arriver à nos fins», a lancé Nathalie Rioux.

En plus d’être un plateau pour les différentes équipes des Couguars de Carrefour, le terrain pourra être utilisé lors des cours d’éducation physique en période diurne, sans compter bien sûr que la population y aura accès. Impossible pour l’instant de savoir si d’autres formations sportives y auront recours.

L’idée germait depuis quelques années déjà, le conseiller municipal du district de Pointe-Gatineau, Luc Angers, ayant convoqué la presse en août 2009 pour faire part de ses intentions.

La première pelletée de terre de cette seconde phase du Complexe scolaire municipal Le Carrefour Pierre-Lafontaine pourrait bien avoir lieu cette année.

L’aide financière gouvernementale de 1 329 000$ est l’une des plus importantes accordées à travers la province issue du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives phase 2. «Je travaillais sur ce dossier depuis un certain temps, j’avais demandé qu’il soit traité en priorité. C’est une excellente nouvelle pour les jeunes. Je crois beaucoup au mode proactif, c’est une bonne manière de retenir les élèves sur les bancs d’école», de dire le député de Chapleau, Marc Carrière, fier que le projet se réalise dans un milieu où l’indice de défavorisation est plus élevé.

«Je travaillais sur ce dossier depuis un certain temps, j’avais demandé qu’il soit traité en priorité. C’est une excellente nouvelle pour les jeunes. Je crois beaucoup au mode proactif, c’est une bonne manière de retenir les élèves sur les bancs d’école» – Marc Carrière, député de Chapleau

De son côté, le conseiller municipal Luc Angers avait hâte que le montage financier soit complété. «Il faut le dire, c’est en plein centre-ville du secteur de Gatineau, alors il fallait une infrastructure de cette taille-là», a-t-il indiqué. Rappelons-le, il avait songé à un certain moment l’an dernier faire appel au secteur privé mais qui a dû oublier cette idée.

«C’est allé de tous bords et tous côtés ce projet-là depuis le début, il a fallu attendre trois ans rien que pour avoir le plan directeur du parc. J’avais même l’impression qu’on arriverait dans un cul-de-sac, mais là tout a débloqué. Je suis content car ça devient un peu un bonbon électoral», de dire Angers.

La CSD devra maintenant se pencher sur la question des 375 000$ manquants lors de ses prochaines réunions. Il a été impossible de rejoindre le président Julien Croteau au moment d’écrire ces lignes.

Autre phase

Quant à l’autre phase du Complexe scolaire municipal Le Carrefour Pierre-Lafontaine, elle verra le jour fort possiblement en 2013 puisque les appels d’offres sont sur le point d’être lancés, selon Luc Angers.

Il s’agira d’un réaménagement complet de la partie située sur le côté sud de l’école avec entre autres la construction de quatre terrains de tennis flambant neufs, l’installation d’aires de jeux et de bacs à sable pour tout-petits ainsi que l’aménagement de terrains de mini-soccer. Pour ce faire, le terrain de baseball actuel disparaîtra, rappelons-le. Le chalet demeurera en place.